Méditer : une manière tranquille de se purifier (partie 1)

Bonne année 2016. J’espère que cette année vous sera porteuse de succès et de bonnes nouvelles.
Depuis plusieurs jours, le sujet de la méditation était souvent présent dans mon esprit. Qu’est-ce la méditation ? Pourquoi méditer ? En quoi la méditation a-t-elle un lien avec l’ouverture de mon cœur et mon âme au Divin ? Quels en sont les bienfaits ? Comment relier les méditations apprises dans Soul Mind Body Medicine ( la Médecine de l’Âme, de l’Esprit et du Corps) aux techniques déjà existantes ? Bref autant de questions auxquelles j’ai essayé de trouver des éléments de réponses.
D’après un dictionnaire, méditer se définit comme suit : 1. S’absorber dans ses pensées, dans une profonde réflexion ; 2. Préparer quelque chose par une longue réflexion ; 3. Se livrer à des réflexions poussées sur un sujet.
Ces définitions correspondent bien à une approche commune à la vie que nous menons quotidiennement. Néanmoins, il est assez troublant que rien n’est proposé compte tenu de l’usage de ce mot dans les pratiques spirituelles.
La méditation, l’art de méditer, est un outil utilisé dans plusieurs croyances spirituelles à travers le monde, que ce soit dans les traditions bouddhistes, les « grandes » religions, le yoga et autres. Chacun de ces courants spirituels n’a qu’un seul but : nous aider à nous rapprocher de Dieu, du Divin, …. peu importe comment nous nous y référons. Certes, d’autres bienfaits, comme (re)trouver le calme, du soulagement, la paix, … sont nombreux et furent déjà démontrés par des recherches scientifiques.
En prenant le temps de méditer, nous nous donnons l’occasion d’être plus ouvert et réceptif au monde (visible et invisible) qui nous entoure. Nous ouvrons la porte au monde spirituel afin qu’il nous aide. Nous avons tous différentes personnes, saints, gourous, maitres …. en qui nous croyons. La plupart sont prêts à nous aider, sous leur forme spirituelle, encore faut-il que nous leur laissions l’occasion de le faire. Nous avons notre libre-arbitre, c’est à nous de leur dire que nous sommes prêts à être aidé.
Il existe autant de techniques pratiques qu’il existe des courants spirituels. Dans son livre Soul Mind Body Medicine, Maître Sha distingue les différentes pratiques de méditations en deux styles : le style ouvert et le style fermé. Il nous introduit à la Méditation universelle, une méthode révolutionnaire en ce qui concerne les méthodes pratiquées jusqu’à présent. Je vous invite d’ailleurs à lire le chapitre 5 de ce livre très intéressant.
L’essence de ce livre est d’utiliser le pouvoir de l’âme dans chaque action quotidienne. Dans le cadre précis de la méditation, d’utiliser le pouvoir de l’âme pour nous aider à aller plus directement à la source de notre objectif (transformation, soulagement et autres…)
Lors que nous nous préparons à méditer, nous avons souvent plusieurs pensées qui nous traversent l’esprit. L’une des plus grandes difficultés est de vider son esprit, de le calmer et de ne plus rien avoir. Maître Sha nous conseille de laisser libre cours à sa pensée. Après tout, si votre esprit a besoin de penser, laissez-le penser. Ayez juste l’intention de vider votre esprit, ne vous forcez pas à vider votre esprit. Laissez la nature suivre son cours. C’est d’ailleurs l’un des principes universels fondamentaux.
Traitez chaque pensée comme bonne pensée. Si une mauvaise pensée vient à votre esprit, transformez immédiatement cette négativité. Utilisez votre esprit pour corriger directement cette pensée : Je m’excuse. Je suis désolé. Cette pensée est incorrecte. Veuillez me pardonner. Ensuite placez cette pensée, comme les autres, dans votre bas-ventre. Plus vous le ferez, plus votre esprit se calmera au fur et à mesure.
Le but est d’arriver à un état de vacuité. Plus longtemps vous pratiquerez, plus rapidement et facilement, vous parviendrez à atteindre cet état. Une fois que vous avez franchi cette porte, vous aurez accès aux connaissances et bénédictions infinies de l’univers et du Divin.
Avec amour,
Guillaume

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.